19 mars 2018

Le paysage de Bonnieux et Lacoste défiguré par un pylône de Télédiffusion de France

Depuis le 23 février se dresse entre Bonnieux et Lacoste, dans l’une des plus belles vallée du Luberon, un pylône de 35 mètres destiné à accueillir des antennes relais de téléphonie mobile, à commencer par celle de Free.

Comment en est-on arrivé là ? Grâce à un enchaînement de violations du droit. Nous vous invitons à cliquer sur ce lien pour prendre connaissance du communiqué de presse :

Communiqué de presse du 19 mars 2018

Et surtout, merci de signer la pétition pour dire NON AU PYLÔNE À BONNIEUX !

Le paysage de Bonnieux et Lacoste défiguré par un pylône.jpg

--------------------

24 avril 2017

LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D'AVIGNON CONDAMNE LOURDEMENT UN PROMOTEUR IMMOBILIER POUR ABUS DE DROIT AYANT ENTRAINE UN GRAVE PREJUDICE A UNE ASSOCIATION

Les promoteurs immobiliers n'aiment pas que leurs projets de construction soient contestés en justice, et n'hésitent pas à harceler les contestataires pour les amener à renoncer à leur opposition, et surtout, quand il s'agit d'associations de défense des paysages et du patrimoine, pour les dissuader d'entreprendre dans l'avenir d'autres actions en justice. C'est ce qui est récemment arrivé à Lourmarin (Vaucluse) où Kaufman et Broad a tenté de faire fléchir les auteurs d'un recours contre l'un de ses permis de construire, par ailleurs annulé par le Tribunal Administratif puis par la Cour Administrative d'Appel, en leur demandant devant le Tribunal de Grande Instance d'Avignon de lui payer trois millions d'euros de dommages et intérêts.

Parmi les requérants figurait l'association agréée Luberon Nature dont certains administrateurs et autres adhérents ont été pris de panique à l'idée de devoir participer personnellement à une telle dépense. L'association a eu beaucoup de peine à limiter la fuite de ses adhérents, et a, de ce fait, subi un grave préjudice, ce qui était bien le but recherché par Kaufman et Broad.

Heureusement, le Tribunal n'a pas été dupe et, devant ce qu'il a considéré comme un abus de droit de la part de Kaufman et Broad, l'a condamné à une amende et à verser lui-même des dommages et intérêts aux intéressés. Kaufman et Broad a bien sûr fait appel de ce jugement dont le caractère exemplaire l'inquiète évidemment.

Nous vous invitons à cliquer sur ces liens pour prendre connaissance du jugement :

KAUFMAN ET BROAD CONDAMNÉ A PAYER DES DOMMAGES ET INTÉRÊTS À LUBERON NATURE

- JUGEMENT DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE D'AVIGNON DU 27 JANVIER 2017

Kaufman & Broad Lourmarin projet BenziKaufman & Broad Lourmarin plan cadastral