Karl Antier

Depuis tout petit, j’ai été passionné par les sciences, notamment par l’astronomie.

Depuis tout petit, j’ai également baigné dans la nature, notamment les mers et océans, les forêts, les rivières et les campagnes, pour lesquels j’ai conservé un immense intérêt, notamment pour leur sauvegarde et leur protection.

Vous prenez tout ça, vous les passez dans un shaker et vous obtenez, quelques années plus tard, un géophysicien de formation qui travaille régulièrement et collabore sur des projets d’astronomie, tout en adhérent et militant pour diverses associations de protection de l’environnement (Sea Shepherd, Surfrider Foundation Europe, Association National de Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne, etc.).

Aujourd’hui installé à Manosque, à l’extrême Est du Parc naturel régional du Luberon, mon engagement a continué aussi bien au travers d’animations astronomiques ou d’ateliers de médiation scientifique sur l’environnement et les sciences en général, en grande partie pour le Centre d’Astronomie de Saint-Michel-l’Observatoire. Un territoire rêvé pour un astronome, mais au sein duquel j’ai été surpris du peu de cas qui était fait de la lutte contre la pollution lumineuse : autour de l’Observatoire de Haute-Provence et du Centre d’Astronomie, très (trop) peu de villes et villages sont par exemple labellisés « Villes & Villages étoilés » (label de l’ANPCEN). De ce constat est né une envie de faire évoluer doucement les choses, la législation allant actuellement dans ce sens, notamment via des projets et des conférences de sensibilisation des citoyens et des politiques. Luberon Nature, dans ce cadre, peut être un appui essentiel pour élargir le porte-voix des luttes contre cette pollution tellement facile à supprimer ! Avec pourquoi pas, un jour, la labellisation sur le territoire d’une Réserve de Ciel Étoilé ?

KARL ANTIER, ADMINISTRATEUR