Plan général des travaux (Source : Département de Vaucluse)

Nous avons été informés du projet de contournement de Coustellet (RD900) dont les caractéristiques sont, en résumé:

  • 1 déviation de 2700 m avec zone de dépassement à 4 voies  dont une de 500m
  • 2 nouveaux carrefours giratoires
  • 3 ouvrages d’art dont franchissement de la vélo-route à 2 reprises nécessitant une hauteur d’infrastructure de 4 m
  • 500 mètres linéaires de protections phoniques

Luberon Nature s’oppose avec la plus grande détermination à ce projet tel qu’il est présenté – sur les 2 alternatives proposées. En effet, il est le résultat d’un trop long cheminement de réflexion basée sur une vision passéiste (depuis la fin des années 80) et qui, en l’état : 

  • s’avère en décalage complet par rapport aux enjeux environnementaux  actuels, comportant en outre  des mesures compensatrices insuffisantes et inéquitables 
  • laisserait une cicatrice indélébile qui défigurerait nos magnifiques paysages entre monts du Vaucluse et du Luberon, en créant une fracture territoriale et environnementale majeure
  • artificialiserait encore davantage les terres agricoles d’une grande qualité et donc si précieuses
  • aurait un impact important sur la biodiversité
  • entraînerait des nuisances visuelles et sonores importantes aux villages voisins
  • représenterait un coût exorbitant, autour de 30 M€ (évaluation 2020), à la charge du département au détriment d’autres investissements plus pertinents sur les petites communes du territoire
  • reporterait encore davantage la congestion du trafic côté Ouest sur les carrefours de Bompas et côté Est sur l’entrée d’Apt déjà fortement encombrés. 

Consciente des nuisances provoquées par l’excessive circulation en général et de poids lourds en particulier, sur l’axe qui traverse  Coustellet, Luberon Nature entend rechercher dans la concertation avec l’ensemble des acteurs concernés du territoire des solutions adaptées aux besoins économiques et environnementaux. 

Nous proposons qu’une nouvelle étude de ce dossier soit diligentée: elle pourra ainsi y intégrer les paramètres d’une transition écologique volontariste tels que les objectifs de « zéro-artificialisation »permettant ainsi de conserver à notre territoire ses attraits et de le positionner en exemple de développement respectueux de l’environnement.

Luberon Nature s’oppose au projet actuel de déviation de Coustellet

2 avis sur « Luberon Nature s’oppose au projet actuel de déviation de Coustellet »

  • 16 juin 2021 à 11 h 47 min
    Permalien

    Bravo. Voilà un positionnement bien argumenté et constructif.

    Répondre
    • 6 août 2021 à 14 h 30 min
      Permalien

      Bonjour,
      Le contournement de Coustellet est un projet passéiste. Alors que l’urgence climatique et l’effondrement du vivant et de la biodiversité est affolant, ce projet glorifie la voiture et le transport routier ainsi que l’artificialisation des sols.
      Réveillons-nous !
      Merci Luberon Nature

      Répondre

Répondre à Laurence Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *