Luberon Nature a été alerté sur la future implantation d’un démonstrateur de bioconversion à Cavaillon porté par société Mutatec (https://mutatec.com/). Cette nouvelle unité dont le chantier est ouvert a suscité la crainte des riverains du fait de la technique utilisée pour la bioconversion et des nuisances olfactives générées sur le précédent site pilote à Châteaurenard. Mutatec utilise en effet la mouche soldat (Hermetia illucens) pour transformer des résidus alimentaires (par exemple les écarts de production agricoles) en protéines destinés à l’alimentation animale. 

Soucieux de vouloir bien comprendre l’activité, nous avons donc obtenu l’accord de Mutatec pour nous rendre le 17 Septembre 2020 sur le nouveau site pilote de l’entreprise situé à Caumont-sur-Durance. Des représentants de Luberon Nature, dont un Docteur en biologie, ont rencontré la Direction afin d’effectuer une visite complète du site.

Hermetia illucens
Illustration of black soldier fly (BSF) Hermetia illucens (Diptera: Stratiomyidae) and high-quality nutrient larval biomass. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0206097.g001

Nous avons d’abord été informés que les nuisances olfactives et la prolifération de mouches domestiques constatées par les riverains sur leur précédent site pilote n’était pas du fait de l’entreprise Mutatec mais plutôt de l’activité de l’entreprise SOTRECO qui traite des biodéchets tels que les boues de station d’épuration et qui hébergeait alors l’unité pilote de bioconversion. Ainsi, nous avons en effet pu constater que la nouvelle unité pilote de Mutatec (sur site propre) n’était la source d’aucune nuisance olfactive ou de prolifération de mouches. 

Le traitement des déchets alimentaires et les conditions d’élevages des mouches ne semblent en effet pas poser de risques particuliers. Le cycle de croissance des larves est très bien contrôlé grâce à la température des salles d’élevage, ce qui limite en principe le risque de fuite de mouches adultes. De plus, les mouches reproductrices (pondeuses de souche sauvage i.e non modifiées génétiquement) sont élevées dans un bâtiment séparé dans des conditions qui ne permettent là encore pas de fuites. Il est à noter que la mouche soldat est présente à l’état naturel dans l’environnement et que l’adulte qui a une durée de vie courte (5-8 jours). Il ne se nourrit nourrit pas (sauf de l’eau), ne pique pas et n’est vecteur d’aucune pathologie connue ce qui en fait un insecte non nuisible. 

La Direction de Mutatec s’est montrée tout à fait disposée à rencontrer les parties intéressées en vue d’expliquer les détails du projet d’implantation à Cavaillon. Luberon Nature facilitera évidemment le dialogue entre les parties le cas échéant.

Visite sur le site pilote de l’entreprise Mutatec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *